Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 21:26

Carole Couvert, présidente de la CFE-CGC revient sur les deux jours de la grande conférence sociale.

 

Partager cet article
Repost0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 10:26

La CFE-CGC de Sagemcom apporte des précisions concernant
le Plan de Sauvegarde de l’Emploi au sein de Sagemcom.

 

La CFE-CGC, première organisation syndicale au sein du Groupe Sagemcom, était très inquiète au sujet du PSE portant sur la suppression en France de 49 postes du département « Réseau et Systèmes » de sa filiale Energy et Télécom, annoncé par la direction de Sagemcom, le 19 avril dernier lors d’un CCE extraordinaire.
 

La CFE-CGC, lors de l’ultime réunion du Comité central d’entreprise le 22 mai, a pris ses responsabilités et a donné un avis défavorable à ce nouveau PSE.
Pour la CFE-CGC, la sauvegarde d’au moins trois emplois dans le département concerné est une victoire dans la négociation et les avancées ont été significatives.
 

La CFE-CGC a participé à toutes les réunions de négociation dans un esprit d'ouverture et a fait de nombreuses propositions lucides et constructives. L'intérêt des salariés et la pérennité de l'entreprise ont été les valeurs sur lesquelles la CFE-CGC s'est appuyée durant la procédure d’information consultation.


La CFE-CGC a enjoint la direction de mettre en place de manière urgente au sein du groupe Sagemcom, une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

 

Contact presse___________________________________________________________________
Bernard Morin
DSC Sagemcom
06 11 85 46 05

Télécharger le communiqué [ ici ]

Partager cet article
Repost0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 19:53
L’intérêt d’associer les salariés à la gouvernance de leur entreprise est souligné par un nombre croissant d’observateurs de la vie économique comme un facteur de performance de l’entreprise. A la CFE-CGC, nous en sommes convaincus depuis longtemps.

Nous considérons que l’actionnariat salarié, 2ème actionnaire du Groupe, est un moyen efficace de promouvoir et défendre une stratégie de développement à long terme de SAFRAN.

Le désengagement progressif de l’Etat, qui vient de vendre 10% de sa participation, suggéré avec insistance par plusieurs organismes (dont la Cour de Comptes), rend d’autant plus nécessaire l’expression de la voix de l’actionnariat salarié.

SAFRAN connaît depuis 2 ans une croissance forte (marché aéronautique porteur, positions commerciales solides, produits performants et compétitifs développés et fabriqués par des salariés compétents). Les résultats sont en très forte hausse.

Cependant la CFE-CGC continue d’exprimer un désaccord sur ce que nous considérons comme un accroissement de la financiarisation de la gestion du Groupe.

Nous avons récemment critiqué qu’une part significative des dépenses de développement sont comptabilisées sous forme d’investissement à amortir dans le temps, ce qui vient artificiellement augmenter le résultat affiché. Pour l’affectation des résultats, nous considérons qu’une part plus importante doit être consacrée au financement des investissements de développement du Groupe.

Pour en savoir plus : le tract complet
Partager cet article
Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 20:21

titre 20130506

Au niveau national et international, la CFE-CGC est une organisation apolitique qui a fait le choix de privilégier la concertation et la négociation.  À l’heure où les plans sociaux se multiplient, notre place est auprès des salariés, dans les entreprises.  C’est dans le dialogue et la construction que nous souhaitons nous faire entendre plutôt que dans le blocage, la radicalisation, le conflit permanent…

Les représentants CFE-CGC au sein de Sagemcom sont dans cet état d’esprit et ils ont donc appréhendé le projet de PSE en cours dans un esprit de concertation avec les autres organisations syndicales et de négociation avec la direction.

Certains n’ont pas choisi cette voie et ont même essayé de nous imposer voire de décréter une intersyndicale. Nous avons vite constaté que nous n’étions définitivement pas sur la même longueur d’onde et nous avons décidé de travailler avec nos convictions et nos méthodes. Se faire aider par un avocat, c’est bien; le faire en concertation avec tous les élus, c’est quand même mieux. Rencontrer la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi) c’est bien; y aller unis au sein d’une vraie intersyndicale, c’est encore mieux. Aller manifester et rencontrer des représentants de la préfecture c’est bien; y aller préparés au sein d’une vraie intersyndicale, c’est manifestement mieux.

 Personne ne nous imposera des actes qui ne sont pas en adéquation avec nos convictions et les méthodes de la CFE-CGC. Nous savons faire des concessions; lors de la mise en place d’une UES au sein de Sagemcom, lorsque l’avenir des salariés est en jeu, nous avons su prendre nos responsabilités même si nous n’étions pas d’accord à l’époque. Lorsqu’il s’agit de défendre vos droits comme pour les ’’forfaits en jours’’, nous savons aller au bout de la démarche seuls puisque les autres Organisations Syndicales n’ont pas voulu suivre.

Pour négocier, il faut définitivement être deux. Les représentants CFE-CGC au sein de Sagemcom ont décidé d’être systématiquement présents à toutes les réunions avec toutes leurs forces. C’est ainsi que lors des Comités Centraux d’Entreprise, nous avons cent fois sur le métier remis notre ouvrage! Nous avons fait en sorte de ’’challenger’’ la direction, tant sur les aspects économiques qu’organisationnels. Nous connaissons bien notre entreprise alors nous avons suivi notre ligne directrice ’’Mettre toutes nos forces à votre service pour tenter de sauver des emplois et chercher à limiter autant que possible le nombre de cas difficiles’’. L’expert, le cabinet Secafi, désigné à l’unanimité des présents lors du Comité Central d’Entreprise du 29 mars 2013 nous a aidé dans notre compréhension du dossier, nul n’est besoin d’une pseudo contre-expertise qui, à notre avis, n’apportera rien de plus, si ce n’est de dépenser inutilement de l’argent qui pourrait bénéficier aux salariés concernés.

 Avec la CFE-CGC, dites non à la radicalisation.

Soutenez le dialogue, la réflexion et l'accompagnement.

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 13:10

CFE-CGC-Sagemcom-FB.JPG

Partager cet article
Repost0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 10:00

Bandeau CP bis

Dans la négociation en cours, la CFE-CGC a exprimé sa volonté de traiter de l’organisation et des conditions du travail. Pour l’instant, il n’a été abordé que ce qui gravite « autour du travail », les organisations syndicales s’étant retrouvées sur cette demande exprimée clairement et consensuellement.

Lorsque l’on compare la qualité du dialogue social dans les 27 pays européens, la France se situe parmi les derniers, tant sur les conditions de travail, que sur l’organisation, les méthodes et le respect de l’équilibre vie professionnelle et vie familiale.

 La CFE-CGC veillera à ce que le trépied des trois accords en cours soit équilibré pour les salariés. Trépied constitué par l’accord sur l’emploi de janvier 2013, l’accord actuel sur la qualité de vie au travail et l’accord sur le dialogue social en attente !

La CFE-CGC rappelle que la qualité de vie au travail conditionne non seulement le bien être des salariés mais également leur productivité. Elle devrait donc :

être prise en compte par les comités de direction et conseils d’administration,

être enseignée et intégrée aux examens des écoles de gestion.

La CFE-CGC met beaucoup d’espoir dans cet accord majeur qu’est la qualité de vie au travail. Encore faut-il ne pas aboutir à un accord fourre-tout et que le MEDEF sache de passer du discours aux actes 

Le service communication CFE-CGC

Partager cet article
Repost0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 15:58

Lors de ce Comité Central d'Entreprise extraordinaire, nous avons obtenu :

  • La création d'un poste de Technicien Support ESM.
  • Le retrait de la suppression d'un poste d'Assistante commerciale.
  • Le retrait de la suppression d'un poste d'Ingénieur technico-Commercial.

Pour la délégation CFE-CGC, la négociation finit par porter ses fruits. Bien sur cette avancée est très limitée, mais elle permet de rassurer plus d'une dizaine de nos collègues en ce début de grand week-End.

La délégation CFE-CGC ne crie pas victoire mais elle considère qu'elle a gagné une première bataille.

La délégation CFE-CGC réaffirme encore une fois que la concertation et la négociation apportent bien plus que le blocage...

Nous reviendrons vers vous dans le courant de la semaine prochaine.

Prochain Comité Central de l'UES : 22 mai 2013.

Partager cet article
Repost0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 20:22

Bandeau CP

 

Fidèle à son positionnement historique,  la Confédération Française de l’Encadrement-CGC  ne participera pas aux défilés ni aux rassemblements de demain, 1er mai 2013.

La CFE-CGC est une organisation apolitique qui a fait le choix de privilégier la concertation et la négociation.  À l’heure où les plans sociaux se multiplient, notre place est auprès des salariés, dans les entreprises.  C’est dans le dialogue et la construction que nous souhaitons nous faire entendre.

La CFE-CGC s’exprimera à l’occasion de la Conférence sociale organisée par le gouvernement les 20 et 21 juin prochains. Elle proposera des axes forts pour apporter des solutions concrètes à la crise que nous traversons et plus particulièrement en matière d’emploi et de pouvoir d’achat pour les salariés de l’encadrement et nos collègues des fonctions publiques.

Dans le cadre des premières rencontres préparatoires, la CFE-CGC a demandé qu’un atelier sur le thème de l’Europe sociale et fiscale soit ajouté lors de la Conférence sociale.

Service Communication Confédéral

 


La CFE-CGC de Sagemcom, qui se bat depuis toujours pour l'emploi et l'outil de travail adhère pleinement à cette démarche.

Ses représentants mettent actuelllement toutes leurs forces dans la concertation et la négociation pour tenter de sauver les emplois de nos collègues de l'activité Réseaux & Systèmes.

Nous ne manquerons pas de vous informer à l'issue du nouveau Comité Central d'Entreprise qui se déroulera le 3 mai 2013.

 



Interview de Carole COUVERT
sur Radio Classique le 1er mai 2013 

 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 22:00

Aujourd'hui la CFE-CGC, première organisation syndicale chez Sagemcom, a pris ses responsabilités en autorisant les départs volontaires dans le cadre du PSE, la mise en place du Point Info Conseil et de la commission de suivi.

Cette décision n'a pas été facile à prendre et sera certainement critiquée par les organisations syndicales radicales qui auraient voulu tout bloquer à la manière de ce qui se passe chez PSA voire Goodyear.

Bien sur nous ne pouvons pas accepter un seul licenciement mais en même temps nous ne pouvons pas empêcher nos collègues qui auraient un projet viable leur assurant un travail de ne pas pouvoir le mettre en oeuvre.

Le Point Info conseil qui sera mis en place à partir du 5 avril 2013 permettra à tous les salariés de Sagemcom Energy & Telecom qui le souhaiteront de trouver une écoute confidentielle et neutre pour les informer, les conseiller, ...

Nous sommes conscients que nous seront critiqué , insultés (nous en avons l'habitude depuis des semaines maintenant...) mais c'est le prix à payer que nous acceptons pour défendre l'emploi et l'outil de travail de nos collègues...

Cher(e)s collègues, nous sommes clairs dans nos têtes et nous assumons pleinement notre décision du jour. Ne vous méprenez pas, NOUS SOMMES CONTRE TOUS LES LICENCIEMENTS, NOUS N'AVONS PAS VALIDE LE PSE DANS SON ENSEMBLE, mais nous oeuvrons tous les jours pour essayer de sauver le plus possible d'emplois.

En outre le cabinet Secafi a été désigné pour effectuer une expertise sur la véracité de ce projet de PSE. 


Partager cet article
Repost0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 21:42

L’obligation de négocier est de la responsabilité de l’employeur mais il n’existe pas d’obligation de résultat après les NAO. En bref, la direction propose et doit tenir ces engagements si accord avec une ou plusieurs organisations syndicales représentatives (la représentativité minimale requise est de 30% des voix sur le périmètre de l’UES). En cas de  désaccord, la direction dispose. En clair, comme l’an dernier, elle a carte blanche pour faire ce qu’ elle veut.

 A l'issue de la 4eme réunion de négociation, la direction a proposé les mesures suivantes :

 · Moyenne de la masse salariale : + 2,3%

· Augmentation minimale : 1% avec un plancher de  350 € brut/an

· Bonus de 0,1% pour l’égalité professionnelle F/H (soit 0,4% de la Masse Salariale des femmes)

· Augmentation de la plage d'éligibilité des CESU (ajout de l’aide aux enfants scolarisés jusqu’à la terminale)

En cas de signature de cet accord NAO 2012, une commission de suivi se réunira pour vérifier la bonne application des mesures négociées.

Au regard de l'ensemble des ces éléments, les membres de section CFE-CGC Sagemcom ont accepté la signature de cet accord NAO 2012 avec les motifs suivants :

· Augmentation minimale pour tous (pas de discrimination catégorielle)

· Le minimum est proche des prévisions d'inflation 2013 (de 1% pour le FMI à 1,8% Crédit Agricole)

· Pas de salariés punis car ils appartiendraient à une activité ayant des difficultés.

· Un effort constant pour rattraper les différences salariales des femmes par rapport aux hommes.


Pour la CFE-CGC, il n’était pas concevable de laisser la direction répartir les augmentations entre les ’’bons’’ et les ’’mauvais’’ élèves du Groupe .

Nos collègues de Sagemcom Broadband, les ’’bons’’ élèves du Groupe (pour l’instant) nous pardonnerons d’avoir jouer plus la solidarité inter entreprises que de laisser instaurer des tension voire des discriminations entre les salariés.

 

La Cfe-cgc négocie pour tous les
salariés du groupe S
agemcom !

 

Partager cet article
Repost0