Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 15:32

 

tract retraites 20130910-copie-1 

 

La proposition gouvernementale de réforme de notre système de retraite est très insuffisante. La CFE-CGC va engager une action parlementaire devant les députés et les sénateurs pour proposer des amendements et faire évoluer le projet dans le bon sens.

C’est pourquoi, la CFE-CGC ne défilera pas
le 10 septembre prochain.

Le financement de nos retraites demandait une refonte complète de notre système de protection sociale et non une simple hausse des cotisations. La CFE-CGC n’accepte pas que le retour à l’équilibre des retraites se fasse sur le dos des classes moyennes, des jeunes et des familles !


 


 

 

 NOS PROPOSITIONS

 

La CFE-CGC propose des amendements pour faire évoluer le projet de loi dans le bon sens, elle demande :


• La validation d’au moins deux années d’études supérieures dans le calcul des droits à la retraite.


• Un financement de la retraite par le biais d’une cotisation sociale sur la consommation qui redonnerait de la compétitivité aux entreprises, du pouvoir d’achat aux salariés et des moyens supplémentaires à la branche vieillesse.


• Une meilleure prise en compte de la pénibilité dans les critères de départ à la retraite : les mesures annoncées ne sont pas à la hauteur des difficultés des salariés concernés.


• La mise en place effective de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.


• Une véritable politique de maintien des séniors dans l’emploi.


• Un vrai plan de relance de l’emploi qui doit devenir une priorité nationale

 

Télécharger le tract : [ ici ]      Télécharger l'argumentaire de la CFE-CGC : [ ici ]

Partager cet article
Repost0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 14:54

La CFE-CGC regrette vivement que le gouvernement n'ait pas retenu sa proposition concernant le financement. En effet la cotisation sociale sur la consommation que nous proposons permet de redonner de la compétitivité aux entreprises avec 3,6 milliards d'euros d'allégement de charges par an, de maintenir le pouvoir d'achat des salariés et de financer les 7 milliards de besoin de financement de la branche vieillesse et ce dès 2014.
Le gouvernement sera dans l'obligation d'examiner sérieusement cette proposition dans le cadre de la réforme du financement global de la protection sociale.

Le gouvernement dit faire des JEUNES sa priorité. A la CFE-CGC nous n'avons pas le même sens des priorités!!

Parce qu'il est impératif de prendre en considération les jeunes dans le dispositif par répartition sans sans les léser, la CFE-CGC demande la possibilité de racheter deux années d'études pour les diplômes supérieures à Bac+3 avec une aide forfaitaire de 1000 euros par trimestres racheté et ce pendant les 10 premières années du parcours professionnel. La proposition actuelle de 1 an n'est pas suffisamment incitative pour des jeunes qui aujourd'hui à 30 ans totalisent 10 trimestres cotisés de moins que la génération de 1950.

Le gouvernement doit mieux faire. Cette mesure ne coûte pas à la collectivité car ce sont de nouvelles rentrées d'argent dont le bénéfice interviendra dans 40 ans. c'est une occasion unique pour le gouvernement de de redonner des perspectives et de la confiance! Une occasion, à cette heure, manquée! 
La CFE-CGC jugera sur le projet de loi que nous devrions avoir le 4 septembre prochain.

La CFE-CGC salue la mise en place du compte pénibilité mais se pose de nombreuses questions quant au financement. De plus la CFE-CGC déplore que seuls 10 critères de pénibilité soient retenus. Nous continuerons de nous battre pour faire reconnaître le stress comme maladie professionnelle au même titre que les risques psychosociaux. Le gouvernement a sur entendre notre demande de passer de 1 année de pénibilité pour 30 d'exposition à une année pour 10 et nous en prenons acte.

La CFE-CGC demande le maintien des avantages familiaux à partir du 3ème enfant et dans les règles actuelles car nous nous sommes opposés à la forfaitisation qui continuerait de paupériser un peu plus les classes moyennes fortement touchées depuis plus d'un an maintenant.

De même nous avons alerter le gouvernement sur la mise en place effective de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes. Les lois s'enchainent mais la situation évolue peu, or c'est bien la responsabilité du gouvernement et c'est un enjeu pour nos retraites.

Nous avons aussi souhaiter travailler au plus vite sur l'emploi des seniors afin d'arrêter les massacres en fin de carrière de salariés trop nombreux qui terminent leur parcours sans emploi. Cela n'est plus acceptable. Il n'est pas possible de vouloir faire travailler les gens plus longtemps sans leur proposer de véritable parcours professionnel jusqu'à la retraite !

Nous attendons beaucoup plus que ces petits effets d'annonce. Ils ne contribuent pas à nous rassurer sur la mise en place d'une réforme à la hauteur des enjeux.

Carole Couvert
Présidente de la CFE-CGC 

Partager cet article
Repost0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 14:01

Bandeau CP bis

Le rachat des années d’études,

le point dur pour la CFE-CGC

 

La CFE-CGC a été reçu le 26 août par le premier ministre concernant la réforme des retraites.

Le gouvernement propose d’allonger progressivement la durée de cotisation à partir de 2020 et ce jusqu’en 2035, date à laquelle elle sera portée à 43 années.

Pour la CFE-CGC il y’a un préalable sans lequel rien ne sera possible pour nous, le rachat des années d’études post bac.

La CFE-CGC tient à redonner des perspectives et de la confiance aux jeunes afin qu’ils ne soient pas sacrifiés.  Principe d’équité, la CFE-CGC demande la prise en compte des années d’études post bac afin que ceux qui arrivent plus tard sur le marché du travail ne finissent pas en déambulatoire au bureau.

Le premier ministre propose à ce stade le rachat d’une année d’étude avec une aide forfaitaire de 1000 euros par trimestre, soit une aide de 4000 euros pour une année

Cette opportunité sera ouverte pendant les cinq premières années du parcours professionnel.

Ce premier geste n’est pas suffisant pour un gouvernement qui souhaite faire des jeunes sa priorité !

La CFE-CGC attend donc une mesure sérieuse avec la possibilité de racheter 1 an pour les diplômés jusqu’à bac +3, et deux ans pour les diplômés au-delà avec une aide forfaitaire de 1 000 euros par trimestre racheté ouvert pendant les 10 premières années du parcours professionnel.

 

Pour la CFE-CGC ce préalable est indispensable et c’est à la lumière du dispositif définitif que nous envisagerons notre participation ou non à la journée du 10 septembre.

Serge LAVAGNA
Secrétaire national en charge de la Protection Sociale

Partager cet article
Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 08:54

Le 2 août, dans Les Sagas du Pouvoir, Hedwige Chevrillon a reçu Carole Couvert, présidente de la CFE-CGC sur BFM Business.


1/4

 

 

2/4

 

 

3/4

 

 

4/4

 


Partager cet article
Repost0
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 10:42
Bandeau CP bis
 
Plutôt que céder ses participations, c’est en stratège et en actionnaire responsable que l’État doit donner l’exemple !
 
Alors que les conclusions du débat national sur la transition énergétique viennent d’être rendues publiques, la CFE-CGC place l’exemplarité de la gouvernance au cœur de la réussite de la transition énergétique.
 
Ce débat a mis l’accent sur le développement de nouvelles filières énergétiques mais aussi sur le soutien aux filières industrielles actuelles où la France a la chance de disposer d’incontestables leaders mondiaux.
La CFE-CGC est persuadée qu’un des rôles de l’État stratège est bien de définir une politique industrielle forte et de long terme.
 
Elle est tout aussi convaincue que c’est un véritable partenariat entre les grands groupes et le tissu des petites et moyennes entreprises qui permettra à la France de créer un véritable effet d’entraînement, de relancer la dynamique industrielle, de favoriser l’innovation et de lutter contre le déficit commercial tout en stimulant l’emploi.
Pour y parvenir, les principes de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) doivent être encouragés et adoptés au sein du tissu économique français. La CFE-CGC se réjouit de voir l’État donner l’impulsion en lançant la plateforme RSE qui doit, en effet, être au cœur de la gouvernance des acteurs économiques.
Le débat a enfin souligné le rôle central de l’électricité et des réseaux de gaz. Pour l’État, réussir la transition énergétique suppose donc qu’il se dote d’une réelle stratégie industrielle et qu’il agisse en actionnaire responsable sur une vision de long terme.
Pour toutes ces raisons, la CFE-CGC demande aux pouvoirs publics de privilégier le rôle de l’État stratège et de mettre l’État actionnaire au service d’une politique industrielle de long terme, sans céder aux sirènes financières.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 20:34

Hier après-midi, lors d’une concertation sur la réforme des retraites avec Marisol Touraine au ministère des Affaires sociales et de la Santé, Carole Couvert présidente de la CFE-CGC et Serge Lavagna, secrétaire national en charge de la protection sociale, ont porté les propositions de la CFE-CGC.

La CFE-CGC a présenté une solution innovante pour financer de façon pérenne le système de retraites par répartition : la cotisation sociale sur la consommation qui consiste à augmenter les cotisations patronales pour la retraite et à baisser les cotisations patronales sur la maladie pour améliorer la compétitivité des entreprises.

La CFE-CGC propose également de supprimer la cotisation salariale maladie pour améliorer le pouvoir d'achat des salariés.

En contrepartie, une augmentation du taux de TVA normal et intermédiaire de 2 points rapporterait 15,5 milliards compensant intégralement la suppression de la cotisation maladie salariés et la baisse de la cotisation patronale maladie.

La proposition de la CFE-CGC garantit le pouvoir d'achat des retraités. C'est donc bien une solution de financement gagnant-gagnant, alternative positive aux propositions du Rapport Moreau.

Carole Couvert et Serge Lavagna ont également insisté sur la nécessaire prise en compte des années d'études post bac dans le calcul de la retraite.

C’est un préalable à tout échange.

D’autre part, il ne sera pas suffisant de proposer uniquement la prise en compte des stages dans les cotisations.

La CFE-CGC souligne qu'une absence de reprise de ses propositions serait de nature à susciter sa participation aux manifestations de septembre.

Nous attendons que le gouvernement passe des discours aux actes. La CFE-CGC jugera début septembre des mesures à mettre en œuvre pour se faire entendre.

Dossier suivi par : Serge Lavagna
Secrétaire national – Protection sociale
Tél. : + 33 (0) 6 80 15 83 98 - E-mail : serge.lavagna@cfecgc.fr

Partager cet article
Repost0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 12:31

Carole Couvert fait un point d'étape

 

 

Alain Giffard CFE-CGC : "défendre l'industrie et redorer son image"

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 21:39

      LES POSITIONS DE LA CFE-CGC

 

Le tout est téléchargeable à partir de cette adresse :


Documents téléchargeables: [ ICI]

 

et les vidéos

 

 


Partager cet article
Repost0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 08:41

Au sommaire de ce numéro :

- Le rachat du "Printemps" par le Qatar;
- Carole Couvert nous parle de la grande conférence sociale;
- Notre juriste CFE-CGC revient sur la loi sur la sécurisation de l'emploi.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 05:11

 

La Fédération de la Métallurgie CFE-CGC a souscrit un abonnement à Prof Express, ce service vient s'ajouter à ceux déjà proposés par le SMIDEF, votre syndicat (Meyclub, ...), ou la Confédération (+ santé, assurance militant, ASSSE, ...). Ce service est particulièrement destiné aux enfants ou petits-enfants de l’ensemble des adhérents de la Métallurgie CFE-CGC.

Prof Express est un service de téléassistance par téléphone ou sur Internet qui propose une mise en relation directe avec un professeur particulier issu de l’Education Nationale, pour de l’aide aux devoirs.
Les matières disponibles sont l’Anglais, le Français et les Mathématiques.
La permanence (internet ou téléphonique) est assurée du lundi au vendredi de 17h à 20h.

Niveaux scolaires proposés :
• Collège - De la 6ème à la 3ème - Brevet des collèges
• Lycée - De la seconde à la terminale - Toutes filières - BAC
• Lycée professionnel - CAP - BEP - Toutes filières
• BTS - Toutes filières

Pour en savoir plus : [lien]

Partager cet article
Repost0