Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 22:32

20 %, 23 %, 27 %, 30 %... à l’approche du 8 mars, journée internationale de la femme, la litanie des différences de salaires entre hommes et femmes recommence. Comme s’il fallait se donner bonne conscience !


C’est toute l’année qu’il faut travailler pour réduire les écarts salariaux qui vont de 20 % à 33 % selon les catégories socio-professionnelles.

 

Les femmes ingénieurs et cadres étant systématiquement les plus lésées.

 

Pour la CFE-CGC et les membres du Réseau Équilibre, il est impératif que desaccords de branche et d’entreprise soient signés afin de réduire en priorité ces écarts de salaires.

 

Un plan d’action précis est nécessaire avec des mesures concrètes, quantifiables et vérifiables.

 

Une enveloppe budgétaire peut même être dédiée à la réduction des écarts lorsqu’ils sont importants et nombreux.

 

Un suivi par nos délégués CFE-CGC est impératif, soit individuellement avec les DRH ou la direction, soit lors de la commission égalité professionnelle, obligatoire pour les entreprises de plus de 200 salariés.

 

Pour en arriver là, les dernières mesures du gouvernement doivent être revues et corrigées.

 

Le décret du 7 juillet 2011 a été fait sur mesure pour le patronat et n’entraîne pas d’obligation précise au niveau du calendrier, aucun moyen coercitif.

 

Et que dire de la vague sanction progressive pouvant aller jusqu’à...1 % ! Ce décret doit être retiré pour être retravaillé par des interlocuteurs qualifiés dont la CFE-CGC.

 

Cela serait un vrai plus pour le 8 mars !

 

Marie-Line Brugidou

marieline.brugidou@cfecgc.fr

 

Commentaire de la CFE-CGC Sagemcom: Bien qu'elle salue les avancées de la direction en la matière, la CFE-CGC Sagemcom attend avec impatience la reprises des négociations engagées en 2011 sur la mise en place d'un accord dans notre entreprise.

Partager cet article

Repost 0

commentaires