Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 10:08

La CFE-CGC alerte les parlementaires sur le fait que le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2014, adopté en première lecture par les députés le 29 octobre, présente deux mesures dangereuses. Leur imprécision et la précipitation de leur mise en œuvre ne seraient pas sans conséquences potentielles tant sur la sécurité des patients que sur celle de l’emploi de l’industrie pharmaceutique.

La CFE-CGC estime nécessaire le retrait de ces deux articles, le temps de la réflexion et de la concertation visant toutes les parties prenantes.

Qu’il s’agisse de l’article 38 qui, sous couvert d’économies dans la promotion des médicaments biosimilaires, fait l’impasse sur les données scientifiques de précaution.

Qu’il s’agisse de l’article 39 qui remet en cause la prise en charge précoce de certains médicaments pour les malades atteints de maladies graves ou rares…

Ces mesures, si elles étaient adoptées, seraient lourdes de conséquences tant sur la fabrication de ces médicaments qui risquent d’être produits hors de France que sur les soins à apporter aux malades au plus près des diagnostics.

La France serait-elle ainsi malade de l’anticipation à prendre dans l’urgence des décisions budgétaires au détriment de la santé ?

La CFE-CGC alerte les parlementaires dans un courrier que vous trouverez ci-joint : Courrier

Contact : Serge Lavagna
Tel : 06 80 15 83 98
E-mail : serge.lavagna@cfecgc.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires