Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 23:17

Bandeau CP bis

 

Le président de la République a fait de nombreuses annonces hier en faveur des entreprises. Afin que le pacte de responsabilité proposé ne se transforme pas en marché de dupes et ne nous entraîne pas un peu plus dans la récession, la CFE-CGC demande un pacte pour les classes moyennes afin de garantir des contreparties pour les salariés et plus particulièrement les techniciens, agents de maîtrise, cadres, ingénieurs et agents des trois fonctions publiques.

Les intentions affichées sont louables. Mais nous ne tenons pas à ce qu'elles restent au stade de la promesse. La CFE-CGC tient à ce que le gouvernement passe des discours aux actes, tant pour les entreprises que pour les classes moyennes.

Cela fait 18 mois que le gouvernement est aux commandes. Nous sommes à quelques semaines des élections municipales et quelques mois des élections européennes. La Commission européenne enjoint la France de mener des réformes structurelles dans le cadre du Programme national de réforme (PNR). La France est aussi observée de près par les agences de notation, la prochaine note doit tomber le 24 janvier.

Ce n'est pas du donnant-donnant que nous attendons mais du gagnant-gagnant, seule façon de retrouver le chemin de la croissance et de la sortie de crise.

La CFE-CGC est prête à s'engager dans ce pacte mais elle le fera avec vigilance et intransigeance.

Aujourd'hui, de nombreuses questions se posent. Nous attendons des précisions dans les jours qui viennent tant sur la méthode que sur le calendrier et les contreparties pour les classes moyennes et l'encadrement.

Nous avons besoin d'engagements clairs.

Nous devons avoir des assurances en matière d'emploi et de pouvoir d'achat des classes moyennes et de l'encadrement, mis à mal depuis plus de 18 mois maintenant.

Le président de la République a pris l'engagement qu'il n'y aurait aucun transfert de charges des entreprises vers les ménages. Nous attendons d’en voir la traduction. Qui va payer la sortie des charges familiales de la fiche de paye ? Quelles réductions de la dépense publique vont être opérées ? Avec quel calendrier ?

La politique familiale est un atout qui permet à la France aujourd'hui non seulement d'avoir un taux de fécondité supérieur à ses pays voisins mais aussi, au niveau de l'encadrement, d'avoir des femmes qui peuvent avoir des enfants tout en poursuivant leur carrière professionnelle. Qu’en sera-t-il à l'avenir ?

La CFE-CGC refuse que ce pacte de responsabilité soit un chèque en blanc pour les entreprises, sans contreparties claires.

Ce pacte de responsabilité doit reposer sur des engagements chiffrés et mesurables des différentes parties prenantes, c'est aujourd'hui notre point de vigilance.

Seul un pacte pour les classes moyennes dans ce pacte de responsabilité sera de nature à lever tous les doutes.

Dossier suivi par : Carole Couvert
Présidente de la CFE-CGC
( : 06 16 26 59 43 - - : carole.couvert@cfecgc.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires