Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 05:56

Bandeau CP bis

Lors du dernier Conseil national de la transition écologique (CNTE), le ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a confirmé la volonté du gouvernement de mettre la question des transports au cœur de la prochaine conférence environnementale. La CFE-CGC salue cet engagement.

Au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, la France n’a pas hésité à s’engager, dans le cadre européen du Paquet énergie climat, à réduire de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES) par rapport à 1990 et à atteindre le «facteur 4» d’ici 2050.

La CFE-CGC est convaincue que la question du transport est au cœur de la transition écologique. Ce secteur représente 26 % des émissions de GES sur le territoire national, 32 % de la consommation finale d’énergie et 70 % de la consommation française de pétrole pour des usages énergétiques. Elle s’est donc étonnée à de multiples reprises que le transport ait été le grand absent du débat sur la transition énergétique.

Après avoir réclamé un vrai débat sur la politique de transports, la CFE-CGC salue donc la volonté du gouvernement d’inscrire ce sujet à l’ordre du jour de la prochaine conférence environnementale. Elle s’engagera pleinement dans ce débat en souhaitant qu’une telle démarche aboutisse à une feuille de route ambitieuse et surtout à des engagements précis de l’État, à l’heure où il est question d’un pacte de responsabilité !

La CFE-CGC est convaincue qu’une politique de développement durable responsable ne saurait éluder la place des transports dans l’organisation de notre société mais aussi dans l’aménagement et le développement des territoires. Il s’agit d’un défi pour la compétitivité des entreprises, l’emploi, le développement industriel, le pouvoir d’achat des ménages et la qualité de vie des citoyens.

La France dispose de nombreux atouts pour être le leader d’une mobilité durable et décarbonée, pourvu que les politiques définissent clairement les objectifs et les moyens par des actions coordonnées s’inscrivant dans le long terme. Selon la CFE-CGC, cette ambition repose sur l’innovation pour faire émerger des filières industrielles à haute valeur ajoutée combinant efficience environnementale, économique et justice sociale.

 

Les enjeux sont importants, les chantiers sont vastes (transports routiers, maritimes, ferroviaires, collectifs…). Seule une réelle Responsabilité sociétale de l’État (RSE) donnera l’impulsion qui lui permettra d’assumer le pilotage d’une politique de transport intégrée, au service de la transition écologique et dotée des leviers permettant de relever les défis.

Dossier suivi par : Georges LOUIS
Délégué National - Développement durable, Energies, RSE et Logement
( : 06 50 22 77 97 - - : georges.louis@cfecgc.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires