Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 10:42
Bandeau CP bis
 
Plutôt que céder ses participations, c’est en stratège et en actionnaire responsable que l’État doit donner l’exemple !
 
Alors que les conclusions du débat national sur la transition énergétique viennent d’être rendues publiques, la CFE-CGC place l’exemplarité de la gouvernance au cœur de la réussite de la transition énergétique.
 
Ce débat a mis l’accent sur le développement de nouvelles filières énergétiques mais aussi sur le soutien aux filières industrielles actuelles où la France a la chance de disposer d’incontestables leaders mondiaux.
La CFE-CGC est persuadée qu’un des rôles de l’État stratège est bien de définir une politique industrielle forte et de long terme.
 
Elle est tout aussi convaincue que c’est un véritable partenariat entre les grands groupes et le tissu des petites et moyennes entreprises qui permettra à la France de créer un véritable effet d’entraînement, de relancer la dynamique industrielle, de favoriser l’innovation et de lutter contre le déficit commercial tout en stimulant l’emploi.
Pour y parvenir, les principes de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) doivent être encouragés et adoptés au sein du tissu économique français. La CFE-CGC se réjouit de voir l’État donner l’impulsion en lançant la plateforme RSE qui doit, en effet, être au cœur de la gouvernance des acteurs économiques.
Le débat a enfin souligné le rôle central de l’électricité et des réseaux de gaz. Pour l’État, réussir la transition énergétique suppose donc qu’il se dote d’une réelle stratégie industrielle et qu’il agisse en actionnaire responsable sur une vision de long terme.
Pour toutes ces raisons, la CFE-CGC demande aux pouvoirs publics de privilégier le rôle de l’État stratège et de mettre l’État actionnaire au service d’une politique industrielle de long terme, sans céder aux sirènes financières.


Partager cet article

Repost 0

commentaires