Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 21:03
Etonnant ce communiqué de presse de la Confédération CFE-CGC quand l'on sait que lors de la réunion de négociation de ce jour la direction annonce l'ouverture de Négociations Annuelles Obligatoire sur le salaires et les conditions de travail à partir du 20 novembre 2009 et qu'en même temps elle annonce qu'elle sont dores et déjà reportées à début 2010. En fait mettez vous dans la tête qu'il n'y aura pas d'OPFA (poignée de main) en cette fin année 2009 à sagemcom. Dieu cash quand tu nous tiens ...!?!...



Les salaires des cadres augmenteraient ? Ah, bon ! Certainement pas globalement ! Il faut y regarder de plus près… Évidemment, annoncez  indistinctement que les cadres, comme s’il s’agissait d’une catégorie homogène, sont augmentés, et vous ferez recette ! Haro sur ceux qui, avec d’autres, sont les premiers à faire avancer le pays !

Qui songera que la crise se traduit par un surcroît de mobilité qu’il faut quand même bien compenser, au moins partiellement ? Qui rappellera que la pression fiscale en forte augmentation, touche d’abord les cadres qui, eux, payent intégralement l’impôt ? Qui ira regarder si la perte de pouvoir d’achat du revenu disponible dûment enregistrée par l’enquête CFE- CGC continue ses ravages ? Qui rappellera que ni le salaire médian ni le salaire moyen des cadres n’ont bougé ? Qui se souviendra qu’il faut combattre les excès des salaires individualisés, source de pression de toutes sortes ?

La CFE- CGC ne partage pas les réactions enregistrées à la parution des chiffres de l’APEC. Elle préfèrerait que l’on rappelle que trop de salariés sont classés en catégorie cadre juste pour pouvoir être mieux exploités et payés "au mérite", c'est-à-dire en dessous du plafond de la Sécurité sociale, en dessous du salaire charnière de l’AGIRC… S’ils sont classés cadre, c’est aussi pour pouvoir dispenser l’entreprise du paiement des heures supplémentaires. Quant à se souvenir de ce qui se passe lors d’un accident du travail, à savoir que l’indemnité ne couvre qu’une partie du salaire cadre, et qu’en plus certains voudraient la fiscaliser…

Lorsqu’un pays s’acharne ainsi à l’encontre de l’une de ses catégories les plus essentielles à son fonctionnement, il ne faut pas s’étonner qu’il aille bien mal !

Partager cet article

Repost 0
Published by CFE-CGC Sagem Communications - dans En Central
commenter cet article

commentaires