Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:00

Alstom, Airbus, EDF, AREVA… dans l’œil du cyclone au moment où la loi Macron est débattue au Sénat.

En favorisant le développement du transport par autocars, la loi Macron pour la croissance et l’activité organise une concurrence
frontale entre le car et le train.

La SNCF prévoit dès aujourd’hui 200 millions d’euros de pertes. Et au-delà de la SNCF, c’est l’ensemble de la filière ferroviaire et donc Alstom, constructeur historique du TGV, qui sera lourdement pénalisé par ce choix de l’État.

En bradant le contrôle de l’aéroport de Toulouse à un consortium sino-canadien, le ministre de l’Économie n’a pas non plus hésité à prendre le risque de fragiliser Airbus.

Pire, la loi Macron va plus loin en planifiant la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon, créant ainsi les conditions de la concurrence envers Aéroports de Paris et Air France.

Enfin, en pillant sans vergogne les ressources d’EDF avec près de 20 milliards d’euros de dividendes perçus en 10 ans, l’État met en péril la rénovation du parc nucléaire, fragilisant ainsi l’industrie nucléaire française et donc AREVA.

La CFE-CGC se révolte contre ces assassinats industriels programmés sur des fleurons industriels du pays. Elle exige du gouvernement une politique industrielle digne de la cinquième puissance économique mondiale qu’est la France.

 

Contact : Alexandre Grillat en charge du secteur Développement durable, Energies, Logement,RSE 06 85 02 71 20

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CFE-CGC Sagemcom
commenter cet article

commentaires

plomberie paris 29/03/2015 17:52

Votre blog est une source d'inspitation ! merci pour vos articles.
Patrick.