Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 11:10

Le dialogue social et le progrès économique sont-ils inconciliables?

La CFE-CGC ne le pense pas, mais la voie n'était pas encore trouvée en fin de séance hier.

Le patronat reste frileux et la CFE-CGC attentive à la sauvegarde des fondamentaux du dialogue social.

Comment imaginer qu'en si peu de temps, le dialogue social soit refondé et ses particularismes redéfinis en toute sécurité ?

Pour la CFE-CGC, l'enjeu est de taille. Il nous faut tout à la fois sauvegarder les instances liées aux conditions de travail et de sécurité et réaffirmer le poids des organisations syndicales tout en  conservant les moyens des élus d'être des partenaires responsables, qualifiés et efficaces de l'entreprise tant pour l'avenir des emplois que pour le bien-être des salariés.

Quelques avancées, certes, ont vu le jour mais les demandes de la CFE-CGC sont loin d'être satisfaites et les concessions du patronat sont bien lentes !

Comment imaginer que la construction d'un conseil d'entreprise, puisse s'écrire sans précautions ?  Une fusion d'instances n'est pas un jeu d'enfant. La CFE-CGC ne lâchera pas à l'aveuglette les paramètres au service d'un dialogue social de qualité et fera de nouvelles propositions pour améliorer le texte proposé et répondre à nos attentes.

Saura-t-on réconcilier sécurité et créativité, modernisation et progrès social ? La CFE-CGC poursuit cette négociation, dans une logique novatrice et dans le respect de ses élus.

Mais hier, la négociation ne pouvait  aboutir.  La CFE-CGC ne peut valider un texte fragile et déséquilibré qui mettrait en danger nos sections syndicales et notre représentativité.

 

Dossier suivi par :       Marie-Françoise Leflon

                                    Secrétaire générale
Tel : 06 77 94 25 77 -  Email : 
mariefrancoise.leflon @cfecgc.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by CFE-CGC Sagemcom
commenter cet article

commentaires