Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 08:00

Cela fait maintenant plusieurs mois que la négociation sur la modernisation du dialogue social se  déroule dans des conditions quelques peu surprenantes !

Parler de négociation est presque une injure tant le déroulement des différentes rencontres ne répond pas à cette définition.

Les positions de la CFE-CGC sont connues depuis le début et nos points durs ne relèvent pas de la posture mais de l’essence même du dialogue social.

Or à chaque séance, le patronat semble découvrir nos positions !

S' il est vrai, comme peut parfois l’exprimer le patronat dans les salons que le dialogue social est un facteur de progrès économique, alors le texte proposé n’est pas rédigé par des interlocuteurs de conviction!

Ceux qui rédigent ce texte sont en train de tuer le dialogue social dans l’entreprise, et plus généralement le syndicalisme.

Je ne braderai pas ce que je considère comme fondamental au bon fonctionnement de l’entreprise et à sa performance, un dialogue social de qualité qui cherche à concilier les intérêts de l’entreprise et de ses salariés. Je rappelle que les points défendus par mon organisation sont clairs et incontournables :

- le maintien intégral du monopole de négociation et d’engagement pour les délégués syndicaux au nom de leurs organisations syndicales. C’est le fondement même de l’existence et de la légitimité des organisations syndicales,

- le maintien du CHSCT avec toutes ses prérogatives actuelles, la personnalité juridique (seule garantie permettant au CHSCT d'ester en justice) et obligatoire à partir de 300 salariés,

- le maintien de l’existant de nos heures de délégation en contrepartie de la simplification,

- la garantie du parcours de nos militant(e) s, 


- l’augmentation du nombre d’administrateurs salariés pour faire évoluer la gouvernance.

Je ne céderai à aucune pression d’où qu’elle vienne et j’espère que le patronat va sortir de l’autisme dans lequel il est enfermé aujourd’hui. C’est à lui qu’appartient l’issue de cette discussion.

 

Carole Couvert

 

 

 

Dossier suivi par : Carole COUVERT
présidente CFE-CGC
Tel.: 06 16 26 59 43
Mail : C
arole.couvert@cfecgc.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CFE-CGC Sagemcom
commenter cet article

commentaires