Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 08:00

Lu pour vous dans "L'Usine Nouvelle" article de Thibaut de JAEGHER publié le 09/12/2014 à 09H19

Industrie & Technologies publie le classement des 100 premiers centres R&D de France. L'occasion de casser un certain nombre d'idées reçues sur les atouts et les faiblesses de notre pays.

La R&D en France, combien de divisions ? C'est finalement à cette question que répond le premier classement des centres de recherche et développement de France, produit parIndustrie & Technologies. 495 sites repérés, 100 sites classés, 97421 techniciens, ingénieurs et chercheurs identifiés... Le travail réalisé par nos équipes constituent une somme sans équivalent à défaut d'être totalement exhaustive. Elle offre surtout une photo assez fidèle de ce que représente et pèse aujourd'hui la France de la R&D. Une France qui pèse lourd. Pas tant pas le nombre ou la taille que par le rôle qu'elle joue pour notre avenir. Ce sont ces centres R&D qui "produisent" chaque jour notre futur, ce sont de leurs "paillasses" (souvent numériques) que sortent les technologies et les innovations made in France.

Se plonger dans le classement est en soi rassérénant. A chaque ligne ou presque il y a une bonne nouvelle pour notre pays qui peine tant à se projeter, à voir positivement son avenir. Ce classement casse aussi un certain nombre d'idées reçues. Prenez l'automobile, pour le grand public, c'est un secteur en mauvaise santé et pourtant notre top 100 montre que, malgré les difficultés qu'il traverse, il reste incontournable et un gros pourvoyeur de R&D. Près de 30 000 personnes travaillent dans les "labos" de l'auto ce qui en fait le premier secteur toute catégorie avec un tiers des effectifs totaux. Et il aligne aussi 3 centres dans le top 5 dont le plus grand de France, le Losange de Renault à Guyancourt.

Autre cliché effacé d'un trait par notre classement, celui d'une France en retard en matière numérique. Grâce à Orange et Alcatel, notre force de frappe compte plus de 20 000 chercheurs dans ce domaine. Certes, nous n'avons pas de Google ou d'Amazon mais nos "vieux" industriels des télécoms ont de beaux restes et ont surtout su évolué avec leur temps. Comme le prouvent les spécialités qu'ils affichent : 3G, LTE, base de données mobile, paiement sans contact...

Au-delà des ces deux ténors que sont l'automobile et le numérique, la santé constitue également un acteur de poids. Grâce à Sanofi mais pas seulement ! On est frappé par la foule de PME ou d'ETI opérant dans ce domaine. Oncologie, vaccins, dispositifs médicaux, neurosciences, vieillissement... Les 57 sites repérés dans ce domaine sont présents sur tous les grands sujets de santé publique.

On pourrait ainsi continuer notre inventaire des secteurs. Et l'on se rendrait compte que ce classement est une bonne nouvelle en soi. Il faudra le compléter (n'hésitez pas à nous alerter sur des manques), l'amender aussi mais il permet de jauger, par le terrain, la vitalité de la R&D à la française. Et il prouve, s'il en était besoin, que notre pays a un vrai talent pour résoudre toute sorte de problème, de l'aéronautique aux matériaux en passant par la chimie, l'énergie, l'automobile ou la santé. Oui la France (grâce à ces 495 centres de R&D) a un incroyable talent en R&D... Il ne reste qu'à l'exploiter.

 

Sagemcom 49e

La CFE-CGC Sagemcom n'a pas peur de dire :

"C'est une bonne nouvelle pour les salariés que nous représentons"

classement

Partager cet article

Repost 0
Published by CFE-CGC Sagemcom
commenter cet article

commentaires