Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 08:00

Le dimanche est tout sauf un jour ordinaire. Le repos dominical est un sujet placé au carrefour de l’emploi, de l’économie et de la santé des travailleurs, mais c’est aussi et surtout une nécessaire mesure de synchronisation sociale et familiale.

Le ministre de l’Économie présentera au début de l’année prochaine un projet de loi consistant à élargir les dérogations existantes au repos dominical et à étendre les zones géographiques dans lesquelles les commerces pourront ouvrir le dimanche.

Pour le gouvernement, comme pour les représentants des employeurs, cette « libéralisation » du travail le dimanche favoriserait la croissance et permettrait de créer des « milliers d’emplois ».

Rien n’est moins sûr !

Le plus probable c’est que les emplois éventuellement créés ici ou là seront compensés par des baisses d’activités et des licenciements ailleurs.

Pour que ces exceptions au repos dominical ne soient pas la porte ouverte à la disparition progressive de droits sociaux fondamentaux des salariés, nous demandons que les partenaires sociaux négocient l’encadrement du dispositif et la détermination du socle de garanties impératives au niveau national qui seront ensuite retranscrites dans la loi, garanties qui seront applicables à tous les salariés et notamment en matière de rémunération, de volontariat et de repos compensateur.

L’ouverture des commerces le dimanche doit ensuite être conditionnée à la signature d’accords collectifs dans les branches et les entreprises, pour que tous les salariés, quelle que soit la taille de l’entreprise, puissent bénéficier des mêmes garanties sociales.

Pour la CFE-CGC, les réformes doivent s’accompagner d’un dialogue social moderne et efficace ; nous sommes prêts à y tenir notre rôle

 

Dossier suivi par : Franck Mikula
Secrétaire national du secteur Emploi et Formation
Tel: 06 69 79 22 84 - Mail: franck.mikula@cfecgc.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by CFE-CGC Sagemcom
commenter cet article

commentaires